Discours d’Investiture du Ministre
des Affaires Etrangères
Son Excellence Monsieur Duly BRUTUS

Son Excellence Monsieur le Premier Ministre,
Monsieur le Ministre,
Monsieur le Secrétaire d’Etat,
Monsieur le Directeur général,
Mesdames, Messieurs les Directeurs et Responsables de Direction au Ministère,
Mesdames, Messieurs les Cadres et Employés,
Mes Chers Amis,


          Je voudrais tout d’abord présenter mes plus chaleureux remerciements au Président de la République, Son Excellence Monsieur Michel Joseph MARTELLY et au Premier Ministre, Son Excellence Monsieur Laurent LAMOTHE pour m’avoir confié la charge de la conduite de la diplomatie haïtienne.

          Je mesure l’importance des responsabilités qui sont les miennes en occupant cette fonction à un moment où Haïti a de plus en plus besoin des dividendes de sa diplomatie pour faire avancer et aboutir son processus de reconstruction et de développement.

          Je m’engage à tout mettre en œuvre pour consolider les acquis et poursuivre le renforcement de l’appareil diplomatique afin de le rendre davantage utile à la nation. Comme le répètent souvent le Chef de l’Etat et le Premier Ministre, chaque dollar dépensé dans les Services internes et externes de la Chancellerie doit produire un retour en terme d’investissement directs étrangers ou de toutes autres formes d’injection dans l’économie nationale.

Mes Chers Collaborateurs,
Chers Amis,

          Je viens d’une structure où la démocratie et ses valeurs constituent de vrais leitmotivs. Je veux parler de l’Organisation des Etats Américains (OEA) auprès de laquelle j’ai eu le rare privilège de représenter mon pays, pendant 10 ans, et sous trois administrations différentes.

          Comme vous le savez parfaitement bien, nous vivons dans un monde globalisé qui est caractérisé par l’interdépendance croissante des Etats. Il est donc éminemment important pour Haïti d’avoir une politique étrangère claire vis-à-vis de ses partenaires traditionnels et des blocs régionaux.

          Je pense que c’est de cette manière qu’il faut vraiment défendre les intérêts de la République d’Haïti. C’est exactement ce qui est inscrit dans la déclaration de politique générale du Chef du Gouvernement et dont j’ai l’honneur d’être appelé à contribuer à la mise en œuvre.

          Le Gouvernement s’est engagé et s’engage encore dans la mise en œuvre d’une politique volontariste visant le redressement de l’économie nationale. C’est d’ailleurs dans cette optique, que le Premier Ministre LAMOTHE, dès son avènement à la tête du Gouvernement, a prôné une diplomatie d’affaires dont la conception et l’application ont pour conséquence principale de faire comprendre à chaque Haïtien et à chaque Haïtienne que l’ouverture du pays aux investissements étrangers est la voie royale vers la régénérescence et le développement soutenable de la nation.

          Le Ministre CASIMIR vient de nous présenter un bref résumé des réalisations déjà enregistrées dans cette perspective. Je l’en félicite et félicite aussi ses divers collaborateurs.

          Je vais poursuivre sur cette lancée en renforçant ce qu’il faut renforcer et en améliorant ce qui mérite d’être amélioré.

          En stricte conformité avec la vision du Président MARTELLY, j’ai l’intime conviction que la politique active de création de richesse et d’emplois rémunérateurs et valorisants peut permettre d’éviter que les Citoyens et les Citoyennes soient toujours obligés de tourner vers l’appareil d’Etat pour trouver un emploi.

          Le Gouvernement s’y embarque, la Chancellerie emboite le pas et l’accompagne.

          Mettons-nous au travail pour permettre à la diplomatie haïtienne d’être chaque jour d’avantage cet outil essentiel du développement national.

Je vous remercie.